Mémoires des étudiants

La construction d’une justesse

La notion de justesse peut parfois sembler simple et claire pour chacun. Après tout, on joue « juste » ou l’on joue« faux ». Mais la question est plus complexe et mérite qu’on s’y attarde. Les grandes différences existant dans les traditions musicales du monde attestent de la richesse des solutions trouvées par les hommes quand ils ont cherché à se construire des échelles musicales. Quels outils pédagogiques développer alors pour s’adapter à ces justesses ?

 
justesse, échelles musicales, oreilles absolue et relative, perception des hauteurs, tempéraments, consonance, intervalles, compromis, cultures

La clé des champs Regards sur le monde, les mosaïques et le métier d’enseignant

Partir en quête des fondements de notre société, de ses systèmes d’enseignement scolaire et musical. Penser ensuite le métier d’enseignant, l’apprentissage de la musique en lien avec un certain usage du monde.
A travers ces différents chemins, ce mémoire porte en lui les prémices d’un lieu qui serait à la fois lieu de vie et d’enseignements, et qui enseignerait la musique non pas comme une fin en soi mais au sein d’une constellation de différents apprentissages.

 
travail, Usages du monde, Système d’enseignement musical, Projet d’un lieu éducatif, école

Questionner l’enseignement de la musique à travers le prisme du rhizome

Et si nous observions l’enseignement de la musique à travers les yeux d’une patate ?
A la recherche d’un modèle alternatif d’enseignement, j’ai trouvé ce que je ne cherchais pas, un anti modèle : le rhizome.
Ce concept introduit pour la première fois par Deleuze et Guattari, se détache d’un modèle d’enseignement basé sur la hiérarchie et la spécialisation en proposant une conception complexe des savoirs.
Le rhizome pousse et déborde en faisant du désordre, une vertu.
Ce concept m’a amené à imaginer l’enseignement comme un écosystème sans cesse en rééquilibration.

 
Rhizome, modèle, hiérarchie, alternatif, désordre, écosystème, cursus.

DEITY GUNS CONDENSE : « DO IT YOURSELF ! »

Deity Guns et Condense sont deux groupes importants de la scène indépendante française. Ils existèrent de la fin des années 1980 jusqu’au début des années 1990. Ils ont produit une musique totalement innovante qui a marqué cette époque. A travers les interviews des différents membres de ces formations, nous découvrons des manières personnelles d’apprendre et de vivre la musique sur fond de culture punk et de « Do It Yourself ».

 
Deity Guns, Condense, Silly Hornets, Punk Rock, Do It Yourself

La magie de la musique

Au delà de la « simple » beauté, la musique est auréolée d’un caractère MAGIQUE.

Elle permettrait bien des choses : 
communiquer l'indicible, soigner, toucher, faire mieux apprendre, sortir du ghetto...

Ce caractère magique est véhiculé par toute « une chaine de coopération » (Howard S. Becker) et il participe à rendre magique ce que nous voulons croire comme magique. Par la croyance, nous rendons magique ce que nous voulons être magique.

Les études autour des mondes de la médecine, de l’enseignement et de l’apprentissage, de la politique abondent dans ce sens.
Pour contre ou par contre, 
consciemment ou inconsciemment, 
sciemment ou involontairement...

Dans ce mémoire, il ne s’agit pas de « démonter » la magie de la musique, qui est bien réelle car comme le mythe qui n’existe pas, le fait d’y croire le rend réel, mais nous souhaitons l’aborder autrement pour la re-situer, pour préciser que sa portée magique est un fait social et que celui-ci est le postulat de nombreux points de vue et représente la norme.
Une erreur à notre avis... 

 
Magie, Musique, croyance, bienfait, fait social, Contexte

Le numérique, quel enjeu pour l’enseignement musical ?

Aujourd’hui, l’enseignement musical ne peut être conçu indépendamment des évolutions numériques. Modifiant l’organisation et les usages sociétaux, celles-ci ont un impact important sur le positionnement et le rôle du professeur de musique qui doit adapter ses pratiques pédagogiques. L’utilisation des outils et dispositifs numériques nécessite une réflexion sur les objectifs d’apprentissage et les démarches à mettre en œuvre pour des projets favorisant la motivation et la réussite globale des élèves. Notre position ne se veut pas alarmiste, il s’agit pour nous d’abord d’être sensibilisé au sujet, de s’informer des incidences irréversibles, pour prendre conscience des enjeux qui se jouent à notre époque, et pouvoir ensuite envisager une action adaptée.

 
Anne Guichon-Bernard, Le numérique, quel enjeu pour l’enseignement musical ? Des pistes pour concevoir un projet pédagogique en musique en appui sur le numérique., révolution numérique, outils numérique, pédagogies actives, nouveau rôle

L’enseignement des musiques actuelles amplifiées en 3ème cycle dans les conservatoires de Rhône-Alpes Une adaptation complexe, liée au métier de musicien

Les Musiques Actuelles Amplifiées sont les dernières musiques qui ont été institutionnalisées. Elles sont aussi les plus compliquées à cadrer car elles sont en constante mouvance. L’enseignement en 3ème cycle reste un enjeu pour les professeurs-musiciens-accompagnateurs qui se heurtent à sa complexité liée étroitement à la réalité du terrain actuel. Le métier de musicien va au-delà du simple apprentissage de l’instrument. Les conservatoires sont-ils dans cette réalité ? Les enseignants sont-ils formés pour cela ?

 
Musiques Actuelles Amplifiées, MAA, Conservatoire, 3ème cycle, musicien, métier et environnement socio-professionnel du musicien, cursus, élève-musicien

LA CONSCIENCE CORPORELLE DANS L’APPRENTISSAGE DE LA MUSIQUE

L’apprenti-musicien, ainsi que le musicien professionnel, est souvent confronté à des problèmes physiques ou psychologiques, dus à la pratique de son instrument. Son corps, et par là-même son esprit, est soumis à une discipline parfois stricte et contraignante. D’où vient cette discipline, et est-elle nécessaire à l’apprentissage ? N’y a- t-il pas de moyens d’apprendre en laissant le corps libre ? Quels sont les conditions nécessaires à un apprentissage respectueux de l’individu dans son ensemble ?

 
Discipline du corps, Neurosciences, Conscience corporelle

Le travail à la maison de l’élève instrumentiste Principes et légitimité.

Le “travail à la maison” de l’élève instrumentiste est au centre de l’enseignement traditionnel de la musique. L’importance de cette procédure est héritée des objectifs et des représentations de l’apprentissage portés par les méthodes instrumentales. L’ensemble des procédures de l’enseignement spécialisé de la musique conserve l’influence de ces méthodes. Au regard de l’évolution des objectifs pédagogiques, des élèves et de nos connaissances de la construction des apprentissages, nous devons faire évoluer nos dispositifs pédagogiques.

 
travail à la maison, Travail personnel, Initiation instrumentale, pratique amateure

L’évaluation : finalité ou point de départ de l’enseignement musical ?

Ce mémoire traite de la question de l'évaluation dans l'enseignement musical à travers différentes formes et expériences évaluatives. Mon expérience des examens de la CMF dans les écoles de musique  où j'enseigne sert de point de départ. L'analyse des textes de références fait apparaître des différences entre la pratique et la théorie. L'évaluation devient le point de départ de l'enseignement et change ainsi les façons d'enseigner, illustrées par des exemples.

 
Evaluation formative, évaluation continue, autoévaluation, CMF, examens

La curiosité, un besoin fondamental pour apprendre.

Au travers de sa définition, de l’étude de tout ce qu’elle engendre comme comportements, d’une réflexion sur sa place dans la pédagogie d’aujourd’hui, la curiosité peut être vue comme un élément moteur de l’apprentissage. Je dirais même qu’apprendre n’est pas possible sans cette nécessaire curiosité. 
Ce mémoire propose des orientations pédagogiques, s’appuyant sur des expérimentations menées dans le cadre de l’enseignement spécialisé de la musique, qui sont autant de pistes à explorer pour valoriser, provoquer, cultiver et développer la curiosité des élèves. 
Alors, la curiosité, ça vous titille ?

 
curiosité, apprentissage, autonomie, élèves chercheurs, évaluation à volonté formative, Auto-évaluation, outils numériques.

L’enseignement spécialisé de la musique, les textes cadres et les pratiques amateurs : une histoire complexe

J'ai découvert les textes officiels encadrants l'enseignement de la musique tardivement et trouvé avec surprise des injonctions à l'ouverture, notamment envers les pratiques amateurs.
J'ai décidé de faire une petite étude sur le contexte de naissance de ces textes (et sur les différents visages de l'institution) pour mieux comprendre de qui ils venaient et à quoi ils répondaient.
Par ailleurs, j'entends souvent dans le Jazz des expressions qui sont utilisées pour souligner l'excellence instrumentale attendue des musiciens pratiquant cette esthétique.
Je mène dans ce mémoire, une petite enquête sur l'expression de départ de cette musique pour voir si cette notion d'excellence existait à la base ou si elle est arrivée plus tardivement, notamment à son entrée dans l'enseignement.
Je me questionnerai sur la possibilité de concilier l’idéal de « démocratie culturelle », le rapport à l'excellence et les injonctions des textes cadres au sein d'une pratique amateur.»

 

 
Textes cadres, pratiques amateurs, institution, enseignement, jazz, excellence, démocratie culturelle

La question du groupe dans l'enseignement artistique : le collectif met-il toujours en jeu le groupe ?

La question de la pratique collective et du rapport au groupe est assez forte dans l'enseignement artistique. À l'heure actuelle, nos employeurs nous demandent de plus en plus des cours collectifs d'instruments, ce qui parfois provoque des réticences de la part des professeurs mais aussi des élèves. Je me suis donc posée la question du collectif : que veut dire collectif ? Comment enseigne-t-on en collectif ?  Quelle est la posture du professeur ? Contrairement à ce que l'on peut souvent penser, le collectif ne met pas toujours en jeu le groupe. Collectif n'est pas toujours synonyme de pédagogie de groupe et l'on peut pratiquer un enseignement individuel même face à un groupe.

 

 
Collectif, apprentissage, enseignement, Pédagogies de groupe

LE TEMPS D'APPRENDRE

Chercher à comprendre le temps n'est pas simple. Le temps nous empêche parfois « d'être » le temps, de le vivre pleinement, de le transformer en quelques chose de « plus humain ». L'espace/temps n'est pas qu'une oeuvre de Einstein, une théorie, il est aussi celui qui nous entoure à chaque instant, dans lequel nous respirons, nous apprenons à compter à jouer d'un instrument de musique. Mais le temps existe-t-il réellement ?

 
Le temps, temps d'apprentissage, rythmes scolaires, école, École de musique

Comment arrivent-ils à composer de la musique alors qu’ils n’ont pas eu de formation musicale ?

« Comment arrivent-ils à composer de la musique alors qu’ils n’ont pas eu de formation musicale ? »
Qu’est ce qui définit un musicien autodidacte et qui le différencie d’un musicien ayant reçu une éducation musicale formelle en école de musique ?
Au départ du questionnement d’un musicien classique sur comment un musicien autodidacte parvient à composer de la musique, il faudra s’interroger sur les différentes formes d’autoformations et la signification de l’autodidaxie.
Un rappel du passé sera nécessaire pour comprendre  le principe de composition au XIXème siècle en passant par l’analyse des procédures de productions musicales d’un autodidacte.
De même qu’une exploration de la formation musicale dans différents lieux d’accompagnement permettra de déterminer si un musicien autoformé est dénué de toute formation musicale.

 
solfège, Autodidaxie, Formation musicale, composition, Inspiration divine, mimétisme, Harmonie

Touche à tout … bon à rien ? Multi-instrumentalité, pluri-esthétisme et enseignement spécialisé de la musique

L’enseignement de la musique apparaît encore aujourd’hui majoritairement organisé autour de la pratique d’un instrument unique et/ou dans une esthétique particulière. Pourtant, de nombreux-ses artistes sont dit(e)s « multi-instrumentistes » et/ou ne se cantonnent pas à un seul genre esthétique.
Ces pratiques sont elles pour autant encouragées ? 
L’enseignement spécialisé de la musique a-t-il seulement pour vocation de former de tel(le)s artistes ? En serait-il capable?
En quoi ces profils interrogent-ils nos manières d'enseigner la musique?

 
Multi-instrumentalité
, Trans-esthétisme
, Transdisciplinarité
, Spécialisation
, émancipation

Commencer la musique par l’orchestre Le collectif comme unique entrée d’apprentissage pour les enfants de six à onze ans

Ce mémoire fait le tour de ce qui peut exister aujourd’hui en France concernant la pédagogie d’orchestre par le collectif. Il présente des façons de faire issues de divers projets comme la batucada ou le steelband mais aussi les orchestres classiques qui visent le collectif en tant qu’unique apprentissage à la musique.
J’analyse les différents fonctionnements de ces orchestres et les compare afin de déterminer un objet pédagogique qui me paraît adapté à la tranche d’âge des enfants de six à onze ans. 
Je propose ainsi un outil de pédagogie utile dans plusieurs contextes qui soit accessible autant dans un conservatoire que dans une école associative.

 
Orchestre, Collectif, enfants, pédagogie, vivre ensemble

Enseigner les Musiques Actuelles dans une structure d'éducation populaire Les ateliers de pratique collective

Ce mémoire est une recherche sur la posture d'enseignant de Musiques Actuelles en Maison des Jeunes et de la Culture. Il formule une proposition de ce que pourrait être cet enseignement par la mise en place d'ateliers de pratique collective comme entrée en musique, en incluant les valeurs de l'éducation populaire. Il interroge pour cela les différents milieux concernés sur leur histoire et leurs pratiques.

 

 
musiques actuelles, MJC, Education populaire

L’apprentissage musical par le développement créatif : Analyse et mise en pratique du phénomène de déstabilisation/stabilisation

Ce mémoire propose un travail sur le développement créatif de l’élève autour d’une question centrale qui est : en quoi la créativité est-elle apprentissage ? Après avoir mis en évidence les liens qui unissent les processus créer et apprendre à travers un phénomène commun à ces deux processus, la déstabilisation/stabilisation, décrit par Michel Develay dans l’ouvrage « De l’apprentissage à l’enseignement » (ESF éditeur, 2004), l’ensemble du travail s’articulera autour de ce parallèle. 
La compréhension des éléments qui entraînent la déstabilisation chez l’élève et la mise en pratique de celle-ci, par intégration de l’improvisation dans une pratique collective multi-esthétiques, représenteront les premières étapes de ce travail. Par un appui sur la théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner, l’insertion d’éléments de pratique issus de domaines d’apprentissage et d’activité variés (arts plastiques, littérature, sport, etc.), ce dans la conception de pratiques déstabilisantes dans le cours individuel de piano, viendront ensuite apporter un élargissement de l’éventail des facultés créatives de l’élève. Enfin, au départ des pratiques déstabilisantes développées et des domaines de recherche qui vont en découler chez l’élève, un travail de mise en complémentarité de différentes notions fondamentales de l’apprentissage aura pour objectif d’apporter des enrichissements au développement de sa créativité, quels que soient ses orientations et objectifs personnels. 
Ce mémoire interroge les deux facettes qui se conjuguent en le musicien-enseignant, à savoir le musicien, dans ses propres pratiques, et l’enseignant, dans les manières dont il conçoit sa pédagogie.

 

 
Créativité, apprentissage, pratique collective, multi-esthétiques, Piano

Le choix en musique A-t-on le choix de faire son apprentissage en musique ?

A travers cette recherche nous souhaitons mettre en évidence la complexité de la notion de choix dans l’apprentissage de la musique. D’un point de vue philosophique le choix questionne la liberté qui elle-même sera déterminée par différents environnements, qu’ils soient sociaux, culturels et géographiques. Certains choix paraissent évidents cependant une multitude de facteurs vont participer à leurs déterminations. Dans l’apprentissage musical ces facteurs peuvent être les institutions, également des facteurs humains mais surtout nous avons souhaité mettre en avant l’importance de l’histoire du modèle d’enseignement spécialisé en France qui perdure depuis la création du conservatoire national de Paris. Nous avons mené une réflexion sur la spécialisation dans l’enseignement musical et ses conséquences ainsi que sur l’émergence de la transdisciplinarité.

 
choix, Musique, liberté, Institutions musicales, Spécialisation, Transdisciplinarité

Pages