A propos de transversalité dans l'école de musique

Auteur: 
Aude GUILLEVIN
Vincent MAGNON
Olivier MOULIN
Kahina ZAÏMEN
Au regard des projets didactiques élaborés ces deux dernières années au sein de la Formation Diplômante au Certificat d’Aptitude, on constate que nombreux sont ceux qui font appel à plusieurs approches autour d’une activité proposée, se référant à différentes disciplines ; ces projets prônent fréquemment, par ailleurs, dans les prospectives d’enseignement de la musique par lesquels se concluent leurs exposés, une recherche de transversalité à plusieurs niveaux. De nombreux projets tentent de faire cohabiter, de mêler des disciplines différentes, des expressions artistiques variées, au gré d’époques, d’esthétiques musicales diverses. Cependant, on peut se demander si ces projets, bien que soucieux d’utiliser ces différents « ingrédients », basent la conception même des tâches sur le mode de la « transversalité » ou s’ils ne font que l’emprunter momentanément. Le fait que plusieurs disciplines ou esthétiques soient présentes au sein d’une production, ou d’une institution, suffit-il pour que l'on puisse parler de transversalité ? La transversalité est-elle une rencontre, une juxtaposition, un mélange, provoque-t-elle une fusion, une réaction, une nouvelle forme hybride ?...